Infirmier

L’infirmier est d’abord et avant tout un métier de santé. S’il participe aux soins des patients d’une façon intensive, il est aussi astreint à des travaux administratifs. Surveillance des équipements, gestion des stocks de médicaments, gestion des dossiers…

Description des tâches / conditions de travail

Au sein de l’hôpital, l’infirmier est un maillon important de l’équipe médicale. Il doit être capable d’apporter son concours à l’élaboration d’un diagnostic et procéder aux soins spécifiques et d’hygiène nécessités par l’état de santé du malade. Il fait le lien entre le malade et le milieu hospitalier. Il se doit d’être à l’écoute, de rencontrer les familles, d’assurer un accompagnement et un suivi psychologique. Le métier est éprouvant physiquement et psychologiquement. L’organisation du travail implique une présence permanente auprès des malades. Le travail de nuit est une des caractéristiques du métier.

Evolution professionnelle

Plus de 210 000 infirmiers travaillent dans la fonction publique hospitalière. Ils sont classés en catégorie B. Après quelques années d’expérience, ils peuvent se spécialiser : infirmier anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, puéricultrice. Cette dernière spécialité se prépare en un an. Un infirmier exerce son métier en hôpital pendant neuf ans en moyenne. Ensuite, il choisit souvent de travailler dans le privé ou de s’installer en libéral. Il faut avoir exercé trois ans en milieu hospitalier pour ouvrir un cabinet. S’installer signifie investir puisqu’il faut souvent racheter une clientèle (15 000 € environ). Mais du fait de la poussée démographique des personnes âgées, le secteur libéral devrait avoir de beaux jours devant lui. Multiplication des services à la personne oblige.

Etudes / formations

Les instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI) sont le passage obligé pour suivre une formation et entamer une carrière. Les IFSI préparent en 3 ans le diplôme d’Etat d’infirmier. L’admission se fait sur concours. Le nombre de places mises au concours est fixé chaque année par le ministère. Il y a près de 350 IFSI en France.

Pour se présenter au concours d’entrée, il faut avoir 17 ans et être titulaire d’un baccalauréat de l'éducation nationale ou du ministère de l'agriculture.

La formation se compose d’enseignements théoriques et de stages cliniques pratiques.

En dernière année, le futur infirmier présente et soutient un mémoire devant un jury.